Blog

Chirurgie bariatrique, l'importance du suivi

March 5, 2018

La chirurgie bariatrique est une intervention visant à diminuer le volume de l'estomac et, selon la technique utilisée, à limiter l'absorption des nutriments par l'organisme.

Les deux interventions les plus couramment réalisées sont la sleeve gastrectomie (réduction de l'estomac) et le by-pass gastrique (réduction de l'estomac et diminution de l'absorption).

 

En plus de la perte de poids, la chirurgie bariatrique permet de réduire significativement les comorbidités liées à l'obésité, c'est-à-dire les autres troubles ou maladies engendrées par l'obésité. On note toutefois un risque accru de calcul de la vésicule biliaire, mais ce risque est bien connu et bien pris en charge par les équipes chirurgicales.

Cependant cette chirurgie n'est pas sans conséquence sur l'équilibre nutritionnel. La réduction du volume de l'estomac entraîne une diminution importante des apports alimentaires. De plus, l'absorption des nutriments est souvent moindre.

Il en ressort un risque non négligeable de carences en divers nutriments, vitamines et minéraux : protéines, calcium, fer, vitamines C, D, vitamines du groupe B...

La première année après l'intervention, les patients sont bien suivis : visite chez le chirurgien, diététicienne, bilans sanguins réguliers... Ils prennent des compléments vitaminiques, évitant ainsi les carences.

Mais au bout des quelques mois, il arrive que les patients ne soient plus aussi vigilants : ils ont perdus beaucoup de poids, ils se sentent mieux, leur santé s'améliore et ils en oublient leur suivi.

 

Il ne faut cependant pas oublier que les carences peuvent entraîner des conséquences plus ou moins graves, dont voici quelques exemples :

  • Carence en protéines : fatigue, mauvaise cicatrisation, perte de masse musculaire

  • Carences en vitamines du groupe B (notamment B1, B9, B12) : troubles neurologiques, anémie

  • Carence en vitamine A : problème de vue

  • Carence en vitamine D et en calcium : fragilité osseuse

  • Carence en fer : anémie, fatigue

Et du côté alimentation, comment ça se passe ?

 

Là aussi, passés quelques mois, face à une perte de poids importante et également des sensations de faim diminuées, les patients ne ressentent plus forcément le besoin d'un suivi nutritionnel par une diététicienne. Ils prennent confiance en eux, en leur capacité à bien s'alimenter. Et c'est une excellente chose !

Mais il peut arriver que peu à peu, sans même s'en rendre compte, d'anciennes habitudes que l'on croyait oubliées reprennent le dessus. Ainsi, il n'est pas rare de voir des personnes opérées reprendre du poids passé 18 à 24 mois.

 

La HAS (Haute Autorité de Santé) recommande donc aux personnes ayant bénéficié d'une chirurgie bariatrique de poursuivre leur suivi médical à vie, en consultant leur médecin au moins une fois par an afin de réaliser, notamment, un bilan sanguin, pour s'assurer de l'absence de carences. La prise de vitamines devra la plupart du temps être quotidienne et poursuivi bien au-delà de la première année post-opératoire.

Faire le point régulièrement avec une diététicienne sur ses habitudes alimentaires peut également permettre de maintenir un poids stable.

 

La chirurgie bariatrique peut donc représenter une alternative intéressante pour les personnes en obésité. Il conviendra cependant de continuer son suivi afin d’obtenir des résultats optimum et sur le long terme.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Les ateliers diététiques

September 3, 2018

1/5
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon

kpersico.diet@gmail.com

 

Membre de l'ADL, de l'AFDN,

de la SFD et du GROS

Diététicienne Nutritionniste

N° ADELI 06 95 0331 6

14 Rue Rossini - 06000 Nice

Tél : 07 78 05 53 13

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • White Facebook Icon

© 2017 par Karine Persico

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now